Dernière heure

A la tombée du soir
le temps s’ébruite
sur le champ.
Sans illusions
coule la source
le clapotis
des jours passant.
Une odeur d’herbe humide
la pénombre
au calme diffusant.
Il reste un oiseau étourdi
qui danse gaiement avant la nuit.
Lenteur
sans pesanteur
ici les insectes se sont seulement endormis.
Tout est tranquille
mais vivant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s